Catégories

Qui paie les frais de partage d’une indivision ?

Qui paie les frais de partage d’une indivision ?

Une licence est la vente de biens meubles ou immeubles dans une vente aux enchères par les propriétaires volontairement ou de force (selon une décision de justice).

Les biens meubles ou immeubles sont souvent en répartition des successions ou dans d’autres situations de division (divorce, séparation, etc.).

Lire également : Comment calculer rendement locatif net ?

L’objectif est de vendre la propriété sans division volontairement (d’un commun accord) ou de partager les sommes d’argent provenant de la vente entre les différents Indivisors.

Cette technique permet une certaine sérénité et équité pour séparer l’individu.

Lire également : Comment faire une inspection maison ?

Si le bien est racheté par une enchère judiciaire, le soumissionnaire doit payer (source) :

  • la représentation du Frais d’avocat — de 0 à 600 euros  ;
  • honoraires d’avocat — entre 2000 et 4000 euros pour les biens immobiliers normaux ;
  • plus ou moins 10 000 euros de frais de procédure (à vérifier auprès du registre avant d’enchérir) — paiement de tous les actes et parties prenantes afin que le bien soit mis aux enchères publiques ;
  • 1.2 × les coûts des émoluments dits proportionnels pour les actifs immobiliers dont la valeur dépasse 60 000 euros ;
  • 8,67 % du montant final des enchères pour les procédures d’enregistrement de base.

Les coûts de la loi sur les licences sont supportés par l’acheteur de la même manière qu’avec une vente immobilière conventionnelle, à moins qu’il n’y ait un accord conventionnel entre l’acheteur et le vendeur.

Lors d’une vente aux enchères, les frais de licence sont dans l’ordre de 2,5 % du prix des enchères – pour vérifier – si les acheteurs proviennent du département (descendants, descendants, descendants, conjoints, etc.) – ils correspondent à la taxe de publicité foncière ou aux frais d’inscription.

Cependant, dans la pratique, de nombreux utilisateurs ont constaté des coûts plus élevés en vertu d’une législation relativement floue, peut-être en raison de la complexité de certaines situations indivis.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons