Catégories

Quand un des deux locataires part ?

Quand un des deux locataires part ?

Il est courant de voir des colocataires qui ne sont composés que de deux colocataires. Mais il faut parfois quitter le logement avant l’autre (changement de travail, séparation, désaccord,…). Qu’advient-il du colocataire restant alors, peut-il rester dans l’appartement ? Y a-t-il une approbation ou un nouveau bail ?

A lire aussi : Faut-il un préavis en cas de démission de l'assistante maternelle ?

Le contrat du colocataire reprend automatiquement

Un contrat de location avec des colocataires peut être commun (un contrat unique pour tous les colocataires) ou des particuliers. Pour ce dernier, la question ne se pose même pas car chaque colocataire a son propre contrat qui fonctionne complètement indépendamment des autres.

A découvrir également : Comment faire ses cartons de livres ?

Pour les colocataires qui travaillent avec un bail partagé, également connu sous le nom de bail unique, il n’y a aucune inquiétude non plus : quitter un colocataire ne met pas fin au bail , il est automatiquement appliqué au (ou) les colocataires restants.

Pour que le départ du colocataire soit valide, il doit continuer à donner ses vacances au propriétaire selon les mêmes règles que pour une simple location : envoi des vacances par courrier recommandé avec confirmation de réception ou livraison en main propre et respect d’un avis de 1 ou 3 mois dans le cas. Apprenez-en plus.

Est-il nécessaire de modifier le bail ou de conclure un nouveau contrat de location ?

En termes absolus, aucun n’est obligatoire . Comme le bail reprend automatiquement, le colocataire restant a le plein droit de poursuivre son bail sans modifier le bail ni en concevoir un nouveau.

Malheureusement, certaines agences utilisent l’ignorance des locataires pour leur faire croire que ce type de formalité est obligatoire au moment du départ et leur facturent donc des frais supplémentaires. Mais ce n’est pas le cas. D’autre part, l’arrivée d’un nouveau colocataire nécessite la préparation d’une demande de modification.

En cas de clause de solidarité

Un changement est possible (mais non obligatoire) au cas où le colocataire sortant souhaite s’exempter de la clause de solidarité , qui est valable jusqu’à 6 mois après le départ ou jusqu’à la fin du contrat de location pour les contrats signés avant le 27 mars 2014. Bien sûr, les colocataires restants et le propriétaire doivent être d’accord. Vous trouverez ici un modèle d’approbation.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons