Catégories

Comment prouver une cessation d’activité ?

Comment prouver une cessation d’activité ?

La courte durée de vie consiste en l’inattendu. C’est pourquoi vous pouvez soudainement décider d’arrêter votre activité. Cela nécessite un certificat de cessation d’activité. Beaucoup de questions se posent à ce sujet, on vous dira tout dans cet article.

Une entreprise, un entrepreneur individuel ou un travailleur indépendant qui cesse de travailler doit le signaler à l’administration.

A lire en complément : Comment connaître l'état de santé d'une entreprise ?

En outre, la cessation de l’activité d’une entreprise peut être due à de nombreuses raisons : départ à la retraite, vente de l’entreprise, décès de l’opérateur, etc.

I/ Annulation ou dissolution de l’entreprise

La personne physique ou morale doit déclarer la cessation de son activité à la KFE dont elle dépend dans les 30 jours suivant la fin de l’activité. C’est vrai pour un IS, une LLC ou une EURL. En outre, cette déclaration entraîne l’annulation de l’entreprise :

A voir aussi : Qui doit payer l'État date ?

  • registres juridiques : SCR, annuaire du commerce et de l’artisanat, registre spécial des représentants commerciaux ou registres spéciaux de l’EURL ;
  • puis du répertoire de sirène ;
  • mais également des dossiers de filiales professionnelles d’organisations sociales ;
  • et des dossiers de professionnels actifs gérés par l’administration fiscale.

II/Déclaration de revenus

Arrêt d’activité comprend l’imposition immédiate de :

  • premièrement, les bénéfices ou les revenus générés depuis le dernier exercice (ou depuis le 1er janvier pour les années se terminant le 31 décembre) ;
  • puis les bénéfices fiscaux suspendus (dispositions de pré-résiliation, gains en capital différés) ;
  • ont finalement généré des gains en capital lors de la vente d’actifs fixes.

En outre, la personne doit soumettre son retour des résultats en ligne dans les 60 jours suivant la résiliation. En fait, la date limite commence à :

  • la publication de la vente de l’entreprise dans un journal publicitaire légal ;
  • la fermeture finale de l’établissement dans lequel l’activité a été réalisée ;
  • la cessation effective des activités libérales ou indépendantes ;
  • dans le cas d’une profession réglementée, est la publication de la nomination du nouveau propriétaire ou du nouveau bureau ;
  • ou l’adoption effective de Gestion par l’acquéreur de l’entreprise.

L’énoncé électronique des résultats dépend du statut juridique de l’entreprise ou du travailleur indépendant :

  • pour une personne morale ou une société : (imprimé n° 2065 et ses annexes) ;
  • puis pour une entreprise individuelle assujettie à l’impôt sur le revenu dans la catégorie BIC : (imprimé n° 2031 et ses annexes) ;
  • en outre, pour une entreprise individuelle ou une entité assujettie à l’impôt sur le revenu dans la catégorie NCC : (imprimé n° 2035 et ses annexes) ;
  • enfin pour les avantages agricoles : système agricole simplifié (imprimé n° 2139) ou régime réel normal (imprimé n° 2143).

III/ Déclaration de TVA

En fait, la cessation de l’activité implique le paiement de la TVA aux contribuables. En outre, la personne doit payer la TVA dans un délai donné. par :

  • 30 jours pour le régime fiscal réel normal : déclaration CA3 ;
  • 60 jours pour le régime fiscal réel simplifié : CA12 ou CA 12 Une déclaration pour un agriculteur.

IV/ La taxe sur la masse salariale

En ce qui concerne l’impôt sur les salaires, l’employeur doit soumettre la déclaration annuelle de liquidation et d’ajustement dans les 60 jours et au plus tard le 15 janvier de l’année suivante.

En cas de décès de l’employeur, la déclaration doit également être soumise dans les 6 mois suivant le décès et au plus tard le 15 janvier de l’année suivante.

V/ Contribution économique territoriale (traité CE)

A) Obtention d’un certificat de fin d’activité : Contribution à la propriété commerciale (CFE)

La date de cessation de l’activité détermine les conditions d’imposition du CFE :

  • si l’activité a été interrompue le 31 décembre, la totalité due pour l’année de résiliation doit être les contributions versées ;
  • si l’activité est interrompue au cours de l’année, la personne peut demander une réduction proportionnelle de la contribution au temps de travail de l’EIE.

B) Recevoir un certificat de cessation d’activité : Contribution à la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)

L’entrepreneur doit soumettre la déclaration de valeur ajoutée et de main-d’œuvre, ainsi que la déclaration de liquidation et d’ajustement dans les 60 jours suivant la fin de l’activité.

En outre, le CVAE n’est payable que par les entreprises ou les personnes qui exerce une activité professionnelle indépendante dont le chiffre d’affaires exonéré d’impôt dépasse 500 000 euros indépendamment de leur statut juridique, de leur activité ou de leur système juridique.

Cependant, toutes les entreprises, non responsables, dont le chiffre d’affaires est supérieur à 152 500 euros doivent renoncer à la valeur ajoutée et à la main-d’œuvre nécessaires pour déterminer leur l’assiette fiscale est utilisée.

VI/ Déclarations sociales

A) La demande de radiation

Le KFE soumet la déclaration d’arrêt de l’activité :

  • la sécurité sociale des travailleurs indépendants (anciennement YOUR) pour les travailleurs indépendants qui cessent leurs activités commerciales, artisanales, industrielles ou libérales ;
  • Sécurité sociale agricole (MSA) pour les agriculteurs.

L’assuré recevra un avis de résiliation dans les 30 jours indiquant le statut de son compte (débiteur ou créancier).

La procédure de résiliation est lancée automatiquement le jour de la fin de l’activité.

L’assuré dispose de 90 jours à compter de la date d’amortissement pour déclarer son revenu pour l’année de cessation et l’année précédente en utilisant le rendement social indépendant (ISO).

B) Ajustement des contributions

contributions pour la santé et l’assurance maternité, les allocations familiales et la retraite de base font l’objet d’un ajustement avec notification de paiement. En fait, ils sont calculés sur le revenu du travail de l’année précédente.

Exemple : Si l’activité a été déclarée terminée en 2017, le contributeur a versé des cotisations et des cotisations calculées sur le revenu de 2015 et est responsable des cotisations et des cotisations calculées sur le revenu pour les années 2016 et 2017 (moins les paiements déjà effectués).

Pour payer les cotisations et les cotisations, le contributeur dispose de 30 jours à compter de la date d’envoi de l’avis d’appel basé sur le DSI (signalé après la radiation).

C) Le fonds de pension

En même temps, l’assuré doit annuler l’assurance vieillesse dont il dépend :

  • pour les commerçants ou les artisans : La contribution préliminaire est calculée jusqu’au dernier jour du trimestre au cours duquel le l’activité a lieu. Par exemple, pour la résiliation le 15 janvier, le calcul sera effectué jusqu’au 31 mars. En outre, il est réglementé sur le revenu de l’année de fin d’activité ;
  • pour les professions libérales : La cotisation est calculée au dernier jour du trimestre après la date de cessation (pour la résiliation le 15 janvier, la cotisation est due avant le 31 mars).

Vous serez maintenant informé des formalités de cessation de votre emploi et de la façon dont vous pouvez obtenir un certificat de cessation de travail !

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons