Catégories

Quel salaire pour emprunter 300.000 euros sur 25 ans ?

Quel salaire pour emprunter 300.000 euros sur 25 ans ?

Quand il s’agit de crédit immobilier, il est important de prendre en compte tous les paramètres. C’est sûr cela que se base l’ensemble des banques et choisissent le salaire comme le socle principal pour emprunter de l’argent. Si vous avez besoin d’un prêt de 300 000 euros sur 25 ans 35 que vous désirez connaître le salaire minimum requis pour faire ce prêt, vous êtes à la bonne adresse. Nous vous donnions plus de précisions sur le montant du salaire qu’il faut pour faire un prêt de 300 000 euros sur 25 ans.

Sur quels facteurs se base-t-on pour accorder un prêt de 300 000€ ?

Il est vrai qu’être salarié est un atout lorsqu’on veut faire des prêts à la banque. Toutefois, celui-ci peut s’avérer un peu compromettant. En réalité, il ne suffit pas seulement d’être salarié, il faudrait aussi tenir compte de sa capacité d’emprunt.

A lire en complément : Les pièges à éviter durant une négociation de prêt immobilier

Cette dernière représente la somme maximale que les banques accepteront de vous prêter en fonction de votre profil d’emprunteur. C’est une donnée étroitement liée à la capacité de remboursement, c’est-à-dire au budget que vous pouvez accorder chaque mois à votre emprunt. On calcule ainsi votre capacité à rembourser en fonction de vos revenus et du taux d’endettement.

Quel est le taux d’endettement pour emprunter 300 000€ ? 

De manière théorique, le montant des mensualités ne doit pas excéder 33 % de vos revenus. Ceci est dû au fait qu’on vous évite de vous trouver un jour dans la spirale du surendettement. Et que de ce fait vous ne puissiez plus rembourser votre prêt immobilier. Alors, les établissements prêteurs avec leur horreur du risque calculent votre taux d’endettement en fonction de la formule qui suit :

A voir aussi : Que pouvez-vous retrouver sur une plateforme dédiée aux informations sur la finance ?

  •       (charges / revenus) x 100 = Taux d’endettement

Quand on parle de charge, il s’agit de vos emprunts en cours et des charges fixes et récurrentes de votre régime. En outre, de manière assez rare, les banques réussissent à contourner la règle des 33% d’endettement. Ainsi, seuls les 15% arrivent encore aujourd’hui à obtenir un prêt au-dessus de 33% d’endettement. Cette donnée peut donc varier par moment jusqu’à 35%.  Enfin, on tient compte du reste à vivre pour faire les calculs . C’est donc une intégration de la formule qui suit :

  •     formule revenus – charges, incluant la mensualité

Il faudra finir ici avec la prise en compte de la durée d’emprunt.

Quelle somme doit être perçue comme salaire pour emprunter 300 000 sur 25 ans ?

Cette donnée dépendra du taux d’endettement pris en compte. Ainsi, pour emprunter 300 000 € sur une durée de 25 ans avec un taux de 33% de capacité de remboursement, cela donne : 3030€ comme salaire. Il faudra alors 3030€ de salaire, car on en déduira une mensualité d’environ 1000 € par mois pour 300 mois. Il faudrait ainsi que le reste à vivre et le montant destiné aux charges soit bien pris en compte.

Par contre, si le taux excède 33%, on peut avoir affaire à des marges d’écart pouvant s’étendre en 3030€, 3300€ et même aller à 3700€. Tout est fonction de la banque choisie, des charges à répartir ainsi que du reste à détenir dans le foyer. On peut donc conclure qu’un prêt de 300 000 € sur 25 ans nécessite un salaire allant de 3000€ à 4000€.

Quel revenu est adapté pour emprunter 300 000€ ? 

Là, il est question du revenu en général et pas forcément du salaire. Ainsi, vous pouvez avertir comme revenu toute autre source en plus de votre salaire. Il faut quand même savoir qu’en ce qui concerne les salariés en CDI hors période d’essai et les fonctionnaires, on comptabilise à 100% les salaires et les traitements comme revenus.

Pour ceux en CDD, intérimaire, intermittent ou indépendant : la banque établira une moyenne de vos revenus sur 3 ans. Il faudra donc produire des bulletins de salaire, des attestations Urssaf ou des avis d’imposition… à titre de justificatif. Lorsque vous voulez emprunter 300 000 € à la banque, cette dernière se base alors sur le revenu dont vous disposez, dans notre cas, il s’agit du salaire.

Comment justifier son salaire auprès de la banque pour obtenir un prêt de 300 000€ ?

Pour justifier votre salaire auprès de la banque, vous devrez fournir différents documents. En premier lieu, les bulletins de salaire des trois derniers mois précédant votre demande de prêt immobilier doivent être fournis à la banque. Si le montant du salaire est susceptible d’augmenter dans un avenir proche (en raison d’une promotion ou pour toute autre raison), il peut être judicieux de fournir aussi une attestation signée par l’employeur confirmant cette éventuelle augmentation.

Les relevés de compte peuvent aussi aider à justifier vos revenus si vous avez reçu des virements réguliers sur une période donnée. Les avis fiscaux sont aussi souvent demandés ; ils permettent effectivement aux banques d’évaluer vos charges et surtout votre taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 33 % des revenus nets mensuels.

Les autres sources potentielles de revenus sont aussi importantes : aides sociales telles que le chômage, le RSA et les allocations familiales ; pensions alimentaires versées ; rente financière provenant d’un portefeuille boursier… Autant dire qu’il faut faire valoir toutes ses sources potentielles afin d’augmenter ses chances d’emprunter 300 000 €.

Quelles sont les alternatives pour emprunter 300 000€ si son salaire ne suffit pas ?

Si votre salaire ne suffit pas à justifier un emprunt de 300 000 €, il existe des alternatives qui peuvent vous aider. Le co-emprunteur est une solution courante : il s’agit de faire appel à une personne proche (conjoint, parent…) dont les revenus additionnels permettent de faire basculer le ratio d’endettement en faveur du prêt immobilier.

La garantie hypothécaire, souvent demandée par les banques pour sécuriser leur prêt, peut aussi être utilisée comme alternative aux revenus insuffisants. Cette forme de garantie consiste à mettre en gage son patrimoine immobilier ou foncier existant afin que celui-ci serve comme caution du remboursement du prêt immobilier. En cas d’impossibilité pour l’emprunteur principal de rembourser sa dette, la banque peut alors se tourner vers cet actif pour récupérer tout ou partie de ses fonds.

Les aides publiques sont aussi envisageables selon votre profil et vos ressources : le Prêt à Taux Zéro (PTZ), financièrement intéressant et accessible sous certaines conditions ; le Prêt Action Logement (PAL) visant spécifiquement les employés d’une entreprise privée non agricole ; etc. Autrement dit, bien qu’un salaire confortable soit idéal pour obtenir un emprunt élevé tel que 300 000 € sur 25 ans auprès des banques françaises, différentes solutions alternatives peuvent répondre aux besoins des ménages modestes souhaitant eux aussi accéder au marché immobilier français.

Articles similaires

Lire aussi x